Le compostage à domicile

12 septembre 2019 dans Jardin



Le compostage à domicile

Plantez-vous un jardin potager chaque année ? Aménagez-vous votre sol avec du compost riche en nutriments pour enrichir votre sol et produire les meilleurs légumes ? Si ce n’est pas le cas, c’est le bon moment pour commencer. Vous n’avez pas besoin de dépenser beaucoup d’argent ou de temps pour le compost : vous pouvez en faire vous-même à la maison et réduire les déchets pendant que vous le faites !

Tout d’abord, l’essentiel

Pour commencer à composter à la maison, vous aurez besoin de plusieurs choses :

  • Le composteur
  • Seau à compost de cuisine pour vos déchets de cuisine
  • Des feuilles séchées ou du papier déchiqueté.

Le chemin vers un bon compost

Une fois que vous avez l’équipement nécessaire, vous pouvez commencer à composter, mais vous ne pouvez pas jeter n’importe quoi dans votre composteur. Il y a plusieurs règles à suivre, non seulement en ce qui concerne les éléments que vous y ajoutez, mais aussi pour savoir quoi faire du tas de compost qui augmente. Voici la liste des choses à faire pour le compostage à la maison:

Le rapport idéal est de 2 parties de vert (matières fraîches/humides) pour 1 partie de brun (matières sèches), ou un mélange 50/50. Si votre tas semble “en mauvais état”, ajoutez plus de marron ; s’il ne se décompose pas assez vite, utilisez moins de marron.

Ajoutez les restes de fruits et légumes dans le composteur (les hacher en petits morceaux les aide à se décomposer plus rapidement).

Les feuilles sèches sont un ingrédient important pour un bon compost. Elles facilitent le processus de décomposition et empêchent votre compost de ne devenir qu’un tas de bouillie puant… mais tenez-vous à l’écart des eucalyptus et des pins, dont les huiles et l’acidité agissent contre la décomposition.

Les fruits et légumes gâtés sont parfaits pour le composteur.

Ajoutez le marc de café et les feuilles de thé au tas de compost.

Les serviettes en papier, les serviettes de table, même les jeans et les tee-shirts usés (100% coton !) sont des articles “bruns” acceptables pour le compostage. L’encre de soja est la norme de nos jours, et les colles sont à base de maïs, alors n’hésitez pas à utiliser des journaux, des boîtes et des sacs d’épicerie…déchiquetés, bien sûr !

Évitez une infestation de mouches dans la cuisine en vidant régulièrement votre seau de compost de cuisine dans votre bac à compost…puis ajoutez la même quantité (ou plus) de matières brunes et mélangez, ce qui découragera les mouches là aussi.

Si vous disposez d’un composteur en gobelet, faites une rotation de votre compost chaque semaine ou chaque fois que vous en ajoutez dans le tas. Si vous disposez d’un composteur standard, retournez le contenu à l’aide d’une fourche ou d’une pelle.

Humidifiez votre tas de compost avec de l’eau provenant d’un tuyau ou d’un arrosoir. Votre compost doit avoir la teneur en eau d’une éponge essorée.

Mélangez le compost à la terre de votre potager 2 semaines avant de planter afin de donner aux nutriments le temps d’être absorbés et d’éliminer les mauvaises herbes ou les plantes indésirables qui pourraient pousser

Ces conseils vous aideront à créer un excellent compost qui permettra à vos fruits et légumes de pousser au maximum de leur saveur. Un tas de compost bien entretenu crée sa propre chaleur, empêchant ainsi la germination des graines qu’il contient. Si vous pouvez sentir la chaleur s’échapper du tas de compost, c’est que vous faites bien les choses !

Un tas de restes de nourriture se trouve à l’intérieur d’un conteneur scellable doublé d’un sac. Les déchets comprennent les poireaux, les carottes, les écorces d’orange, les toasts, le riz, les pommes de terre et les patates douces…
Si vous gardez les produits carnés hors de votre composteur, vous éloignerez les bestioles et garderez votre jardin propre !

Le chemin à éviter

Il est important de savoir ce que vous devez faire pour créer un compost nutritif pour vos plantes, mais il est tout aussi important de savoir ce qu’il ne faut pas faire. Vous pouvez prendre en considération certains de ces éléments de bon sens, mais nous serions négligents de ne pas les inclure ici.

Le composteur n’est pas un endroit pour les produits de viande, l’huile et la graisse. Ils ne se décomposent pas et attirent les rongeurs.

Ne mettez JAMAIS de crottes de chien ou de chat dans le composteur. Mais si vous avez une vache ou une chèvre, leurs crottes sont acceptées !

PAS de feuilles d’eucalyptus ou de pin.

Évitez le papier avec des revêtements brillants (comme les magazines sur papier glacé) et le ruban plastique sur les boîtes.

Ne vous contentez pas de la terre. Il est bon d’ajouter un peu de terre au composteur, mais trop de terre peut la diluer et perturber le rapport carbone/azote.

Prêt, partez, compostez !

Le compost peut être utilisé tout au long de l’année. Ainsi, même si vous n’avez pas réussi à faire du compost pour les plantations de printemps, vous pouvez commencer dès maintenant et être prêt à faire revivre votre sol dans quelques mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *